Tous les conseils dont vous avez besoin en restauration

Entretenir la cuisine de son restaurant pendant le confinement #Covid-19

Un magazine fait avec amour par Négoce CHR
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

COVID-19 : Depuis le 15/03/20, tous les restaurateurs, hôteliers, commerces de bouche de France ont dû fermer leur porte pour lutter contre la propagation du Coronavirus. Au lendemain de cette annonce, quelles sont les mesures à prendre dans sa cuisine professionnelle ? Comment éviter la prolifération de nuisibles et limiter les dégâts en l’absence d’activité ?

En cette période de fermeture, et donc d’absence d’activité dans les locaux de production ou de stockage alimentaires, il est indispensable de limiter les facteurs de prolifération des nuisibles pour ne pas les attirer, et de ne pas leur laisser des moyens de subsistance afin que les traitements en place puissent faire effet.

1

Evacuation des déchets

Même si les restaurateurs s’y attendaient, l’annonce de la fermeture des restaurants samedi soir a été brutale. Beaucoup de chambres froides et frigos étaient pleins, et dès hier les restaurateurs ont du s’organiser pour écouler leur stock. 

Certains d’entre eux on pu offrir ou vendre à prix coûtant leurs denrées fraîches dès le samedi soir aux clients présents lors du dernier service. Ils ont poursuivi cette initiative le lendemain en proposant leurs produits à petit prix. La solidarité a fonctionné : viandes, poissons, oeufs, produits laitiers sont partis comme des petits pains dans la journée.  

Si vous aviez des denrées entamées non conservables, ou des déchets datant de la semaine dernière la règle est simple : il est impératif d’évacuer tous les déchets présents dans l’établissement, puis nettoyer tous les réceptacles à déchets (conteners, poubelles, bacs à marc, etc.).

2

Le stockage des denrées

Les denrées entamées

Pensez à stocker toutes les denrées entamées dont l’emballage a été ouvert dans un suremballage solide (caisse plastique avec couvercle, baril plastique avec couvercle, tupperware, etc.).

Les denrées non ouvertes

Il est recommandé de stocker les marchandises non ouvertes sur palette, ou sur étagère, quand cela est possible, et non pas au sol ou sur les plans de travail pour éviter d’attirer les nuisibles.

L’idéal étant de conserver les denrées, même non périssables, dans une enceinte fermée type chambre froide.

Afin de conserver plus longtemps vos denrées, vous pouvez aussi congeler vos aliments. Pour cela vous devez vous assurer d’avoir le matériel adéquat et de bien respecter les règles d’hygiène. 

Vous devez notamment emballer les produits individuellement avec une protection appropriée : sachet alimentaire de congélation ou bac plastique alimentaire à usage unique. Pensez à indiquer sur chaque emballage individuel la nature du produit et la date de congélation.

3

Nettoyage de la cuisine

Cette période de confinement permet aux restaurateurs de faire un grand ménage de printemps dans leur cuisine et en salle.

Vous pouvez en effet profiter de cette période pour nettoyer soigneusement tous les sols, parois, ustensiles et couverts de l’établissement, ainsi que les matériels de préparation (trancheuses, grills, etc.) pour enlever tout résidu alimentaire des surfaces.

Pour éliminer toute trace de coronavirus sur une surface en plastique ou inox, il est préférable d’utiliser un produit détergent qui soit à la fois bactéricide et virucide. Il en existe plusieurs sur le marché. Renseignez-vous auprès de votre fournisseur habituel.

4

Eviter la prolifération des nuisibles

Rats, souris, insectes volants ou rampants, petits oiseaux comme les moineaux… ces nuisibles ou espèces animales sont susceptibles d’occasionner des dégâts et de contaminer facilement les locaux, le matériel, les matières premières et les préparations, surtout en votre absence. 

Durant le confinement, nous vous invitons à adopter des méthodes adéquates pour éviter la prolifération des nuisibles :

  • Installation de plaques de glu en barrière contre les rongeurs aux endroits de passage,
  • Installation de lampes anti-insectes près des ouvertures,
  • Installation de grillages sur les bouches d’aération,
  • Fermeture des portes et accès
  • Surveillance régulière de vos locaux
  • Mise en place d’un plan de lutte en cas d’infection

Pensez également à poser un bouchon ou un récipient sur vos siphons car sans écoulement d’eau pendant plusieurs semaines, les cafards et blattes auront plus de facilité à remonter dans vos éviers.

5

Sécuriser votre établissement contre le vol

Après les premiers mouvements de cohue dans les supermarchés et la pénurie de certaines denrées, on risque de connaître aussi une recrudescence de vol de nourriture chez les particuliers et dans les commerces. Protégez votre établissement en fermant soigneusement tous les accès à votre restaurant ainsi que les portes donnant sur les parties techniques (parties communes, cours, couloirs techniques et locaux techniques).

Si cela est possible, vous pouvez fermer vos armoires froides et placards avec un cadenas pour éviter toute intrusion. Il en est de même en salle pour protéger vos caves à vins et caisse enregistreuse.

Vous pouvez aussi mettre en place des systèmes de caméras de surveillance ou d’alarmes pour dissuader toute intrusion dans votre restaurant.

#RestezChezVous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à
notre pause gourmande !

Ne ratez plus aucun article de nos experts.